Agressions à la pouponnière, des cris à la collation: Grégoire partie 2

Grégoire est âgé de 19 mois. Il vit des défis importants au niveau de l’inhibition. Il évolue dans un groupe double. Je vous invite à lire la partie 1 : « Agressions à la pouponnière dans les jeux libres: Grégoire partie 1 » et « Agressions à la pouponnière lors du changement de couche : Grégoire partie 3 ». Voici des pistes explorées qui ont permis à Grégoire d’accroître son autocontrôle.

Collation

A-Observations des difficultés à la collation

La collation est annoncée. Il a hâte de prendre sa collation, il tire sur les chaises. Grégoire mange extrêmement rapidement. Il remplit rapidement sa bouche et demande « encore » en ayant la bouche pleine. Il mange 3 bols de fruits pendant que les autres enfants terminent leur premier. Il en redemande un 4e. À chaque fois qu’il veut obtenir un autre bol, il cogne sur la table avec son bol. Son éducatrice qui sert les autres enfants, l’invite à patienter un peu. C’est difficile pour lui, il continue de cogner sur la table avec son bol. Il retire sa bavette. Son éducatrice lui offre son lait. L’aide-éducatrice arrive avec la serviette pour laver ses mains. Il attend et sourit. L’éducatrice explique que lorsqu’elle lui dit « Non, ce n’est pas ton tour ou c’est terminé », il se lance au plancher. L’éducatrice est préoccupée car il mange très rapidement.

B- Pistes proposées

Création d’une séquence de pictogrammes pour la gestion des bols à la collation ou au dîner. Les pictogrammes « photo de bols » seraient détachables. Il y aurait un maximum de 3 bols. Par la suite, sur la séquence on trouverait 3 autres pictogrammes où, il obtient son lait, lave ses mains et va jouer. Le but était de rassurer Grégoire qu’il était pour en obtenir encore, qu’il aurait un 2e et même un 3e bol. L’éducatrice jugeait si au besoin, il pouvait obtenir un quatrième. L’éducatrice était préoccupée qu’il se sente obligé d’en manger trois.

Pour obtenir un bol, il devait faire une belle demande. S’il cognait sur la table, elle faisait le modèle verbal en lui remettant le picto du bol « Tu en veux encore ». Grégoire répétait « encore » en tendant le picto.

Il a été recommandé de maintenir cette stratégie malgré les crises au plancher.

Évolution

L’éducatrice a préparé les pictos en prenant des photos de son bol (3 fois), sa débarbouillette et son gobelet. Une bande avec velcro a été créée et son éducatrice y déposait les pictos. Grégoire respectait le nombre de bols indiqués. Parfois, il n’en mangeait même que deux. Son éducatrice ajoutait la photo du verre de lait, de la débarbouillette et d’aller jouer. Il a cessé de faire des crises à se jeter au sol. Il rouspète 40% du temps. La patience est un grand défi pour lui.

Il était plus facile pour son éducatrice de lui enseigner à faire de belles demandes et il a compris que s’il cognait avec son bol et n’était pas calme, elle ne lui en offrirait pas un autre. Elle l’invitait à dire « encore, SVP» et il tendait son bol calmement.

Elle note qu’il continue toutefois à manger rapidement. Il n’est pas le premier à se faire sortir de table. Les crises ont également diminué à ce niveau. Il ne se jette plus au sol. 60% va mieux. Il rouspète 40%.